Le Musée de l'Illustration JeunesseRetour à la page d'accueil du Musée de l'Illustration JeunesseConseil général de l'Allier Retour à la page d'accueil du Musée de l'Illustration Jeunesse
Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Enregistrer cette page dans vos favoris.

Illustrateurs

Grand Prix

Le Musée de l’illustration jeunesse, qui vient d’ouvrir au public un parcours entièrement dédié à l’histoire de l’illustration jeunesse à travers des espaces ludiques et interactifs, revient vers vous à présent pour la troisième édition du Grand Prix de l’illustration créé par

Le Grand prix de l’illustration, depuis sa création par le Conseil général de l’Allier, a déjà successivement récompensé Juliette Binet, pour Edmond, paru aux éditions Autrement Jeunesse (2008), Anne Herbauts pour ses Moindres petites choses, publié chez Casterman (2009), Régis Lejonc pour son imagier Quelles couleurs, paru aux éditions Thierry Magnier (2010) et Zaü pour Mandela, l’africain multicolore, sur des textes d’Alain Serres, paru en 2010 aux éditions Rue du Monde dans la collection Grands portraits.

Le Grand Prix de l'illustration 2011 a été remis cette année le samedi 1er octobre, à la suite de l'inauguration officielle du premier Festival des illustrateurs.

Ce prix est doté de 3 000 Euros, remis à l’artiste lauréat, et a pour objet de récompenser un ouvrage dont la singularité esthétique et la force créative sont distinguées par un comité de présélection puis un jury de professionnels.

Festival

Le Conseil général de l’Allier a souhaité la création d’un événement qui fasse la part belle aux illustrateurs et qui favorise leur rencontre avec tous les publics.
Un premier Festival des illustrateurs a été organisé fin septembre 2011, avec l’association Les Malcoiffés et en partenariat avec la ville de Moulins, le Conseil régional d’Auvergne, la Drac, l’inspection académique…
8 expositions ont ainsi été proposées dans le quartier historique de la ville et les artistes invités* à cette occasion, ont ainsi eu l’occasion de rencontrer des publics variés, depuis le très jeune public jusqu’aux professionnels du livre, de la lecture, de l’image, venus parfois de loin.
Une journée professionnelle était également programmée ainsi qu’un concert des Têtes raides, de nombreux ateliers, des lectures…
Cette manifestation est prévue sous la forme d’une biennale.

*Loren Capelli, les Chats pelés, Kitty Crowther, Frédéric Clément, Nathali Fortier, Henri Galeron, Benoît Jacques, Georges Lemoine,

+ d’infos : http://festivaldesillustrateurs.com

Résidences

N’oubliant pas qu’il doit se soucier constamment de répondre aux attentes toujours plus exigeantes des professionnels et du public, le musée de l’illustration jeunesse, Patrimoine du Conseil général de l’Allier, souhaite renforcer son action en faveur d’une plus grande proximité entre les artistes et le public en instituant dans le Département un lieu d’accueil qui leur soit réservé.

En créant cette résidence, les objectifs du musée de l’illustration jeunesse sont multiples et concernent à la fois le grand public et les professionnels du livre. Il s’agit de créer une dynamique autour du livre pour la jeunesse en favorisant, chaque année, les contacts entre un/une auteur/e, illustrateur/trice et le public et en favorisant également les conditions de création, dans notre département, d’un artiste.

Dans le même temps, la résidence a pour but de permettre au créateur invité, en partie soulagé de soucis financiers grâce à la mise à disposition par notre collectivité d’un lieu de résidence et grâce aux aides à la création qu’il aura perçues du CNL voire du CNC, de consacrer la majeure partie de son temps à son travail personnel.

Une première résidence a été proposée en 2010-2011, avec l’association Tant qu’il y aura des livres et Sauve qui peut le court métrage, à Clermont Ferrand, à l’illustrateur Nicolas Bianco-Levrin et à la réalisatrice Julie Rembauville.

Dans le cadre de la résidence, ils ont animé des ateliers (collèges, écoles primaires…), des rencontres (bibliothécaires) et sont intervenus dans le cadre de projets pédagogiques.

Un ouvrage et un court métrage d’animation ont été réalisés à cette occasion.

De nouvelles résidences sont souhaitées, ouvertes selon des conditions qui seront prochainement précisées.

Contacts

Vous pouvez vous procurer le règlement, qui vous donnera les informations nécessaires à une participation, auprès de :

Madame Emmanuelle Martinat-Dupré
Responsable scientifique du mij